Ping Shuai Gong

Dernière mise à jour : janv. 3



Une méthode simple pour la mise en mouvement de l'énergie interne.



"Ping" : plat, stable, calme, équilibré.

" Shuai" : balancer.


Au moyen d'un balancement rythmé des bras accompagné d'un rebond doux et régulier par l'appui des pieds au sol, cet exercice vise l'harmonisation du corps, du souffle et la détente de l'esprit.


Principe :

Cette proposition douce et met en mouvement :

- le plan physique : tendons, muscles, articulations, organes, ainsi que

- le plan circulatoire : le sang et des liquides organiques,

- le plan respiratoire, par l'ouverture et fermeture de la cage thoracique et l'espace entre les omoplates et l'installation d'un souffle long, fine et profonde,

- le plan énergétique : l'énergie circule dans les méridiens, atteint facilement les extrémités (mains et pieds). Cela résulte en un retour efficace vers le centre, purifiant les cinq organes et les six entrailles.

- Ce processus à répétition et rythmé détend le mental, l'état de conscience légèrement modifiée qui en résulte favorise la libération des capacités innées du corps et l'auto-régularisation de l'organisme.


Préparation : il est recommandé de :

- boire de l'eau tiède avant l'exercice si vous en avez la possibilité.

- se mettre en position debout, deux pieds parallèles à distance de la largeur des hanches.

- fermer les yeux quelques instants. Détendez vous avant la pratique.

- Inspirez et expirez par le nez.


Pratiquer :

- Lever les deux bras, les mains détendues face à la terre, jusqu'à ce qu'elles arrivent au niveau des épaules. Ensuite, elles tombent naturellement dans un mouvement de balancier.

- Répétez ce balancement quatre fois. Veillez à ne pas mettre de la force lorsque les mains descendent.

- Au cinquième balancement des mains, les genoux se déverrouillent deux fois : une fois lorsque les mains descendent, suivi d'une deuxième fois lorsque qu'elles remontent. Voir vidéo.

- Lorsque les genoux se déverrouillent, descendre dans votre axe. Ne vous penchez pas vers l'avant. Il n'est pas nécessaire de descendre très bas.